ADM XI est une collection d'algorithmes de trading hérétiques et irrationnels, imaginés par des artistes et des non-professionnels de la finance. Ces algorithmes sont lancés les uns contre les autres dans une compétition acharnée sur un marché organisé et hébergé par RYBN.ORG.

ADM XI se présente avant tout comme une plateforme indépendante de recherche et d'expression en ingénierie algorithmique de trading expérimental. L'originalité et la singularité de son approche reposent sur l'exploitation de la vision et du savoir-faire des artistes afin d'imaginer des stratégies automatisées d'investissement et de spéculation contre-intuitives et avant-gardistes, qui défient le dogme économique néo-classique.

Ici, les interactions de ces algo-traders sur les marchés ne sont pas gouvernées par un désir de profit. Elles pourront être décidées par le biais d'organismes vivants, de formules mathématiques ésotériques, ou résulteront de l'observation de phénomènes naturels supra-terrestres. Les modèles poursuivent leur propre logique, à des fins non mercantiles: les algorithmes tentent d'impulser un chaos total et irréversible, d'infléchir le cours du marché pour le faire ressembler à une forme donnée, ou de saturer les marchés d'affects non-humains.

ADM XI prend la forme d'une plateforme en ligne, présentée dans l'Espace Virtuel du Jeu de Paume, sur l'invitation de Inke Arns, à partir du 29 octobre 2015. ADMXI présente des algorithmes qui seront réalisés par b01, Brendan Howell, Martin Howse, Nicolas Montgermont, Horia Cosmin Samoila, Antoine Schmitt, Marc Swynghedauw, Suzanne Treister.

_
ADM XI fait partie de la série Antidatamining (2006), et clôt la trilogie sur la finance algorithmique initiée avec ADM 8 (2011) et poursuivie avec ADM X, The Algorithmic Trading Freakshow (2013).

ADMXI est co-produit par le Jeu de Paume (Paris) sur l'invitation de Inke Arns, avec le soutien du DICRéAM, de Labomedia et de l'Espace Multimedia Gantner.

ADMXI a reçu le prix du jury du Net based award 2017 organisé par Kunstbulletin and HeK.